L’huile d’olive, l’huile miracle ...

dimanche 28 octobre 2018
par  Genevieve
popularité : 45%

« Il y a autant de choses à voir dans un olivier que dans tout le reste du monde. Il faut simplement prendre le temps de regarder comme il s’est donné le temps de nous aider à vivre. Après une longue fréquentation avec de tels arbres, la leçon à retenir est bien celle de la patience, celle du temps de la croissance ».René FREGNI

Dans nos Alpes de Haute-Provence, les olives arriveront à maturité à la mi-novembre et les récoltes pour la fabrication de l’huile se dérouleront jusqu’à fin décembre. L’huile extraite des olives contient notamment :

- Des antioxydants, composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Plusieurs études ont permis de bien identifier les composés phénoliques de l’huile d’olive et d’en vérifier les effets sur la santé.
- De la vitamine E, qui possède un rôle antioxydant remarquable, a un effet bénéfique sur le cœur et améliore la microcirculation de la peau. Elle est indispensable au maintien de l’activité de certains enzymes impliqués dans le métabolisme des lipides.
- De la vitamine K. Cette vitamine est nécessaire pour la fabrication de protéines qui participent à la coagulation du sang (autant à la stimulation qu’à l’inhibition de la coagulation sanguine). Elle joue aussi un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans l’alimentation, la vitamine K est fabriquée par les bactéries présentes dans l’intestin,
- Des acides gras essentiels qui exercent des effets vasodilatateurs antiagrégants, anti-inflammatoires et hypocholestérolémiants et qui sont aussi les constituants majeurs des membranes cellulaires, de la rétine et du système nerveux. Environ 75 % des lipides de l’olive et de son huile sont sous forme d’acides gras monoinsaturés (AGM). La consommation d’AGM est associée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires. Les AGM sont reconnus pour abaisser les taux de cholestérol total et de cholestérol-LDL (« mauvais » cholestérol) dans le sang, lorsqu’ils remplacent les acides gras saturés dans l’alimentation. De plus, ils pourraient aussi augmenter le taux de cholestérol-HDL (« bon » cholestérol) sanguin lorsqu’ils remplacent une partie des glucides de l’alimentation. Finalement, les AGM protègent le cholestérol-LDL (« mauvais » cholestérol) de l’oxydation, contribuant à prévenir l’athérosclérose. À titre d’information, 100 g d’olives fournissent 8 g à 12 g d’AGM, tandis que 100 g d’huile d’olive en fournissent six à huit fois plus.

La consommation régulière d’huile d’olive permet notamment de :

- protéger les parois artérielles, elle est anti-athéromateuse et anti-cholestérol
- activer la sécrétion biliaire et draine la bile
- activer la perméabilité de la membrane des cellules, facilitant ainsi tous les échanges
- prévenir l’ostéoporose ; les chercheurs ont démontré que sa consommation affecte la physiologie osseuse par augmentation de la concentration d’ostéocalcine, molécule qui favorise la fixation du calcium.

Pour bénéficier de tous ses bienfaits, il est conseillé de consommer une... ( si le sujet vous intéresse, ou envie de découvrir la suite du billet, merci de me contacter afin d’en savoir davantage... ou d’utiliser le forum de discussion ci-après )


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois